publicité

Des surveillants de la maison d'arrêt de Borgo demandent le départ du directeur

Une vingtaine de surveillants de la maison d'arrêt de Borgo en Haute Corse se relaient depuis 6 heures du matin ce lundi devant les portes de l'établissement à l'appel du syndicat Force Ouvrière

  • Par Jean Crozier
  • Publié le 11/03/2013 | 11:19, mis à jour le 11/03/2013 | 19:09
Borgo, Haute Corse, le 11 mars dernier © FTViastella
© FTViastella Borgo, Haute Corse, le 11 mars dernier
Force Ouvrière, majioritaire parmi les 160 surveillants, dénonce des pressions et du harcèlement à l'encontre de ses responsables syndicaux: une pratique qui serait, selon ce syndicat, le fait du directeur de l'établissement, depuis plusieurs mois.

Les surveillant réunis ce lundi  demandent son départ.
Reportage de Celine Dupeux et Jean Luc Leccia.
Vives tensions à la maison d'arrêt de Borgo
Raphaël Barralini
Responsable Régional F.O. pénitentiaire
Maître Don-Georges Pintrel
Avocat

Christophe Savy-Courbis Secrétaire local F.O. pénitenciaire


Un contexte déjà tendu

Cette mobilisation, qui devait perturber les livraisons de la prison ainsi que les extractions de détenus non urgentes, intervient dans un contexte déjà tendu à la prison de Borgo.
Avant les surveillants, ce sont les avocats et la Ligue des Droits de l'Homme qui ont dénoncé début 2013 le traitement des détenus. 
La LDH tiendra demain, mardi, une conférence de presse sur ces question à Ajaccio.

les + lus

les + partagés