publicité

Les joies de la raquette à neige au coeur de la montagne

Entre la randonnée et le ski, les raquettes à neige permettent de sortir des sentiers battus. Physique mais pas trop, l'activité séduit un public varié. Accessible à tous, la randonnée en raquettes ne nécessite pas un long apprentissage. Un effort vite récompensé par la beauté des paysages.

  • Par Grégoire Bézie
  • Publié le 19/02/2013 | 16:00, mis à jour le 19/02/2013 | 16:26
Les raquettes à neige, une approche de la montagne © DR
© DR Les raquettes à neige, une approche de la montagne
La raquette à neige fait de plus en plus d'adeptes. On estime aujourd'hui entre deux et trois millions le nombre de pratiquants en France. Autrefois utilisée comme moyen de déplacement dans des territoires recouverts par des neiges abondantes, la raquette à neige est aujourd'hui prisée par les randonneurs à pied qui apprécient de pouvoir profiter de leur passion pendant l’hiver, loin des pistes de ski alpin.

Pour un territoire comme la Corse, c'est aussi un moyen de découvrir une autre approche de la neige, et découvrir une nature préservée au coeur des grands espaces.
Une randonnée en raquettes au cœur de la montagne corse
Servane Picot, Isabelle Piernas, Mario Bastelica, Cathy Scaglia, randonneurs.
La pratique de la raquette n'en est pas moins une activité d’endurance complète, qui permet d’améliorer son souffle et de muscler son cœur, tout en sollicitant tous les muscles des pieds à la tête. À un rythme soutenu dans le grand froid de la montagne, la dépense énergétique de cette activité est d’environ 500 kcal/heure.

Comme toutes les activités de montagne, il convient au préalable de se renseigner pour trouver la balade adaptée à son niveau, avant de s'aventurer en pleine nature au risque de rencontrer un manteau neigeux instable et une météo incertaine. Ou plus simplement de confier l’organisation de sa randonnée à un professionnel de la raquette...

les + lus

les + partagés